LIVRAISON OFFERTE à partir de 100€ - Retours gratuits sous 15 jours 📞 07.82.80.28.33
Expédition le jour même pour les commandes avant 15h : du Lundi au Vendredi

Démangeaisons et rougeurs : covid-19 ou eczéma ?

Après la fièvre, la toux, la perte de goût et d’odorat ou encore les difficultés respiratoires, un nouveau symptômes du COVID-19 fait son apparition dans la liste des signes à surveiller : les démangeaisons et lésions cutanées. Souvent bénignes et apparentes au niveau des extrémités, elles peuvent aussi signaler une simple réaction généralisée. Mais alors, comment dissocier symptôme du COVID-19 et simple démangeaison ou cas d’eczéma ?

Réactions cutanées : simples démangeaisons ou symptôme du COVID-19 ?

La liste des symptômes de cette pandémie mondiale ne cesse de s’agrandir. On dénote à présent, en plus de la fièvre, de la toux ou des difficultés respiratoires, des cas de réactions cutanées qui peuvent être liées au COVID-19. En effet, une augmentation de consultations chez des dermatologues (ou médecins traitants) met la puce à l’oreille : ils rencontrent de nombreux patients présentant des symptômes cutanées sous la forme de démangeaisons, d’engelures violacées, de rougeurs et d’urticaires sur la peau, notamment au niveau des extrémités.

Il s’agit d’acrosyndromes (aspect de pseudo-engelures des extrémités), apparition subite de rougeurs persistantes parfois douloureuses, et des lésions d’urticaire passagère“, peut-on lire dans le communiqué du Syndicat National des Dermatologues-Vénéréologues (SNDV) du 6 avril 2020. Le Conseil se veut cependant rassurant : ces lésions sont bénignes dans la plupart des cas, et si certaines engelures peuvent être associées au COVID-19, de nombreuses autres causes peuvent expliquer ces symptômes de la peau. Pour en savoir plus sur des causes potentielles, n’hésitez pas à lire aussi notre article sur la dermatite atopique : https://maywayskin.com/index.php/2020/07/25/la-dermatite-atopique/ 

Un contexte favorable aux démangeaisons et à l’apparition d’eczéma.

Si notre quotidien se résume maintenant à porter un masque et se laver de nombreuses fois les mains au cours de la journée, cette nouvelle routine encourage des dommages collatéraux, et c’est notre peau qui en fait les frais. En effet, on remarque avec cette situation, une augmentation des cas d’eczéma et de dermatite atopique liés à la fréquence de ses gestes barrières. Par mesure de prévention, nous utilisons de manière intensive des savons agressifs et du gel hydroalcoolique, ce qui favorise fortement l’eczéma des mains et l’apparition de rougeurs et d’irritations, tandis que les problèmes cutanés du visage peuvent être directement liés au port du masque de protection. Pas d’inquiétude donc, les démangeaisons ne sont pas nécessairement le signe d’une contamination au Coronavirus. Des réactions généralisées et les allergies au pollen peuvent également en être la cause.

Période actuelle stressante : facteur aggravant de l’eczéma.

Aujourd’hui, le contexte actuel est encore une période extrêmement stressante et angoissante pour de nombreuses personnes. Les difficultés psychologiques et émotionnelles se répercutent alors sur notre corps de différentes manières, et il n’est pas rare qu’elles se manifestent sur notre peau : l’eczéma, l’urticaire et les rougeurs sont des symptômes de stress courant chez de nombreux individus. Une période donc favorable à l’apparition de cas de dermatite atopique et de maladies cutanées, parfois encore enfouies. Si cet aspect psychologique et émotionnel vous intrigue, venez en apprendre plus avec notre article sur leur symbolique : https://maywayskin.com/index.php/2020/06/01/eczema-quel-lien-avec-la-symbolique-psychologique-et-emotionnelle/ 

Conduite à tenir : comment faire la différence ?

Vous pourrez retourner le problème dans tous les sens, seul un professionnel sera en mesure de vous aiguiller sur l’origine de ces démangeaisons et vous proposer des solutions et un suivi adapté. Alors pas de panique, si vous avez des doutes n’hésitez pas à consulter un médecin ou un dermatologue en téléconsultation et à surveiller l’apparition de nouveaux symptômes caractéristiques du COVID-19. Vous pouvez également vous faire tester dans un centre de dépistage pour écarter l’hypothèse du virus, auquel cas, cela mettra en lumière une inflammation généralisée et impliquera un suivi attentif. Dans tous les cas, il est important d’hydrater les zones touchées et de faire surveiller ces démangeaisons et lésions cutanées par un professionnel. Et surtout, on n’oublie pas de rester Zeeeeeen !

Autres articles du blog